Les groupes cyclistes de Montréal et Québec inquiets des retards dans le Code de la sécurité routière projet de modernisation

Québec et Montréal, le 4 avril 2016 - La Coalition vélo de Montréal, Accès transports viables et la Coop Roue-Libre s’inquiètent du retard pris dans le projet de modernisation du Code de la sécurité routière engagé par le gouvernement il y a près de deux ans. Initialement prévue pour le printemps 2015, cette nécessaire mise à jour visant à accroître la sécurité des usagers les plus vulnérables sur nos routes semble avoir été évacuée de l’agenda législatif, alors que les groupes sont sans nouvelles de la part du gouvernement.

Les organisations demandent donc au gouvernement du Québec de compléter pour l’été le projet de modernisation du Code de la sécurité routière, afin d’assurer la sécurité des cyclistes et autres usagers vulnérables sur la route.

La croissance fulgurante du vélo utilitaire et plus largement des transports actifs amènent à revoir un code de la route préparé à une époque où le paradigme était au « tout à l’auto ». Le projet de réforme, entrepris dès l’arrivée du gouvernement au pouvoir, a déjà passé toutes les étapes préalables au dépôt d’un projet de loi. Plus de 40 partenaires ont été consultés pendant près d’un an : les besoins sont connus, les propositions ont été discutées avec toutes les parties prenantes. Le projet de loi doit désormais suivre sans tarder. De plus, plusieurs grandes villes sont prêtes à aller de l’avant. 

Les groupes rappellent les propositions ambitieuses en ce sens qui ont été présentées par la Ville de Montréal en septembre 2015, et prévoyant notamment vingt modifications favorables à la sécurité des cyclistes.

Écoutez l’entrevue à Radio-Canada sur l’émission Le 15-18 du 4 avril 2016.

Téléchargements


Commentaires